Les solutions existantes anti punaise de lit

Hamelin Hygiène Solutions antipunaise de lit

Infestation de punaise de lit à domicile


infestation punaise de lit à domicile paris

Si vous avez une infestation de punaise de lit dans votre logement, il est important de faire traiter votre domicile. Traiter la literie ne suffit pas et il est important de faire appel à une société spécialisée punaise de lit pour éliminer les puces de lit.
À votre retour d’un voyage, en cas de présence de punaise de lit, il est important de décontaminer vos bagages en lavant vos vêtements à plus de 55 degrés, en congelant vos objets à -20 degrés. 
La lutte contre les puces de lit a évolué au fil des années. Des années en arrière, les insecticides d’une lutte chimique pouvait être suffisante pour se débarrasser des punaises de lit. Or, la lutte chimique est aujourd’hui très controlée et les forts insecticides sont maintenant interdit. De nos jours, nous utilisons, en plus d’une lutte chimique, une lutte mécanique pour compléter la lutte et éradiquer les punaises de lit.
La solution efficace pour se débarrasser des punaises de lit est de faire appel à une société spécialisée punaise de lit paris. Les entreprises spécialisées pour éliminer les punaises de lit sont les seuls connaissant la biologie et le comportement de la punaise de lit. Différentes étapes sont à mettre en oeuvre pour lutter contre la punaises de lit:  la détection des punaises de lit, l’évaluation du degré d’infestation du logement, une lutte mécanique, une lutte chimique, l’évaluation des traitements en cours et la prévention.
Les particuliers préfèrent souvent traiter les punaises de lit soi-même. Cependant, avec les produits trouvés dans le commerce, les punaises de lit peuvent devenir plus forte et s’adapter aux produits. Il est donc important de favoriser le traitement punaise de lit par des spécialistes des punaises de lit.

 

Lutte mécanique punaise de lit

Cette étape est la plus importante, c’est une méthode écologique avec l’avantage de ne pas provoquer de résistances mais avec l’inconvénient d’engendrer aucune rémanence. L’objectif est l’extermination de 95% des punaises de lit avant la lutte chimique qui permettra d’éliminer les dernières punaises de lit survivantes. 


Cette étape doit être faite de manière intelligente et rigoureuse. Les sacs d’aspirateur doivent être mis dans des sachets convenablement fermés, les sachets doivent être étiquetés. Les meubles infestés ne doivent jamais être laissé à l’abandon dans la rue. 

- Le brossage : Il s’effectue à sec avec une brosse ou avec un produit nettoyant, les petits recoins et les tissus sont à nettoyer. Cela permet de détacher les œufs et les nymphes accrochés. Cette action peut disperser les œufs il est nécessaire d’y associer une aspiration. 

- Le lavage : Les murs, arrêtes des murs, plinthes sont à laver pour y déloger les œufs et les nymphes. Les draps, couvertures, couvre-lit et draps housse sont à nettoyer. Ce nettoyage minutieux est à réaliser à l’aide d’eau savonneuse. 


- L’aspiration : Elle est efficace sur les adultes mais beaucoup moins sur les œufs qui ont tendance à rester accrochés à leur support .
L’aspiration doit être faite à l’aide d’un aspirateur équipé d’un embout fin. Les œufs, nymphes et adultes sont aspirés mais elles peuvent ressortir si le conduit d’aspirateur n’est pas nettoyé et si le sac n’est pas obturé et jeté. Il est conseillé d’aspirer un insecticide sous forme de poudre pour décontaminer le conduit et le sac. Ces insecticides se trouvent facilement dans le commerce. Le sac de l’aspirateur doit être changé immédiatement après utilisation et jeté. Il existe des aspirateurs sans sac, ils fonctionnent grâce au principe de centrifugation. L’air est accéléré, centrifugé puis évacué. Ce phénomène ne laisse aucune chance aux punaises de lit aspirées qui sont exterminées sur le coup. Le matelas et le sommier et la structure sont à aspirer sans oublier les recoins, coutures, boutons, lattes. Les meubles de la pièce, les plinthes, la tapisserie, les rideaux et la moquette sont aussi à nettoyer. 

La suppression d’un matelas ou d’un lit infesté ne doit pas être automatique. Trop souvent des particuliers jettent des lits neufs alors qu’ils peuvent être désinfectés ou isolés. Les punaises de lit ne peuvent pas percer un matelas, il y a donc toujours possibilités de pouvoir le nettoyer. En cas de doutes des housses anti punaises adaptable à un sommier ou matelas sont en vente (CNEV, 2015). Un lit ou un meuble infesté ne doit jamais être abandonné pour éviter une contamination ultérieure. Des meubles infestés se retrouvent aussi parfois sur des vides greniers, ce comportement déplace une invasion.
Tous les meubles usagés et infestés sont à déposer dans une décharge avant destruction totale, en étant certain qu’il y a aucun risque d’être stocké ou réutilisé. Pour des objets plus petits, ils doivent être emballés dans des sacs hermétiquement fermés avant d’être jetés. 


- La machine à laver s’utilise pour laver la literie et les vêtements infestés préalablement emballés dans des sacs hydrosolubles. Il est important de ne pas trop stocker la machine pour avoir une diffusion convenable de la température. L’utilisation du sèche-linge seul est possible après lavage ou directement, trente minutes d’utilisation est alors conseillé. L’assèchement augmente la létalité des punaises de lit. Toute protéine du vivant se fragmente à partir de 50°C, ainsi sauf exception de certaines bactéries vivant à des températures extrêmes tout ce qui est vivant meurt à 60°C. Un chauffage à 60°C va donc tuer les punaises de lit. Le linge, les petits objets sont à laver à plus de 60°C en machine.


- La congélation: il est conseillé d’y déposer les vêtements qui n’ont pas pu être lavés et les petits objets infestés comme les livres et des cadres photo. Il est conseillé de laisser les objets déposés pendant au moins trois jours pour atteindre de manière homogène cette température de -18°C. 


- La diatomite ou terre diatomée qui est constituée de restes fossilisés d’algues microscopiques dont les squelettes fossilisés  peuvent avoir la forme de micro rasoirs non dangereux pour l’homme mais redoutable pour les punaises de lit .Les particules microscopiques de la terre diatomée sont mortelles pour les punaises de lit. Les particules se fixent sur le corps  punaises de lit et entaille leurs corps provoquant la perte de leur fluide corporel et la mort du parasite par la suite. Parce que la Terre diatomée les tue mécaniquement, les punaises de lit ne peuvent pas développer de résistance face aux particules de diatomites contrairement à de nombreux  produits chimiques du marché. Parce que c’est un minéral, une fois que vous le répandez  sur une zone, il y reste et continue à travailler.Vous pouvez balayer  pour vous débarrasser des punaises de lit mortes, mais la terre de diatomées reste active sur une longue période.La terre de diatomée est dangereuse pour l’homme. En cas d’ingestion ou d’inhalation elle peut provoquer des lésions, il faut être prudent pendant son maniement. Un masque et des gants de protection sont à porter. Afin de limiter son inhalation de nouvelles formulations de terre de diatomée mélangée à une matrice sont proposées sur le marché. Elles ont une texture ressemblant à du gel ou de la peinture, ces formulations sont intéressantes et seront probablement privilégiées à l’avenir.
La poudre de diatomée est à déposer sur les zones de passages des punaises de lit et sur les recoins inaccessible pour l’homme (tête de lit, plinthes, prises électriques). La quantité de terre à utiliser doit être minimale. La rapidité de la mort des punaises de lit dépend de la quantité de terre de diatomée utilisée, elle varie de cinq jours si la dose est importante à quinze jours si la dose est faible. Cette poudre, par son action mécanique et rémanente est un insecticide très efficace, écologique et bon marché. Une étude comparative avec des pyréthrinoides après quatre jours d’utilisation a montré un taux de mortalité de 50%.

 
- Le traitement vapeur : Méthode alternative, complète le traitement par pulvérisation de manière plus naturel. Les punaises sont très sensibles au changement de température. La chaleur procurée par la vapeur sèche est d’environ 180°, cela va permettre de tuer les nuisibles présents dans vos recoins en produisant un choc thermique qui entraine la mort immédiate.L'avantage du traitement avec vapeur sèche est qu'il touche tous les stades de développement de la punaise que ce soit un œuf, une larve ou une punaise adulte. 100% efficace, le traitement vapeur élimine les punaises de lit à tous les stades de leur développement (œuf, larve, adulte). Cela n'est pas possible avec un insecticide classique qui n’aura aucun impact sur les œufs. 

Écologique - sans impact sur l’environnement car il n'y a pas d'utilisation de produits toxiques. Convient pour différents matériaux - avec l’utilisation d’un traitement vapeur le contenu de la pièce traitée ne risque rien. Celui-ci peut même être adapté pour une application sur du textile, bois ou plastique plus fragile. Enlève l'odeur des punaises de lit - le traitement vapeur contre les punaises de lit neutralise en plus l'odeur désagréable que les punaises peuvent répandre.

Hygiénique - en plus de son efficacité contre les punaises, cette méthode élimine aussi toutes les bactéries, les moisissures et d'éventuels résidus de produits utilisés à d'autres occasions.

 

Lutte chimique anti punaise de lit

Pour de très faibles infestations

Éventuellement guidé par un spécialiste, l’application par un particulier (associé aux méthodes de luttes mécaniques décrites précédemment) d’un insecticide pour « insectes rampants » en des points stratégiques (cadre et pieds du lit, plinthes, pourtour des fenêtres et des portes...) permettra de mettre en place la « lutte indirecte » : les punaises ayant échappé à la lutte mécanique seront tuées au contact de cet insecticide lors de leur prochaine sortie nocturne. L’insecticide ne devra pas être utilisé sur de grandes surfaces (murs, sols...) et pourra par exemple être appliqué 2 fois par semaine durant 3 semaines. Une ou deux bombes aérosols doivent largement suffire au traitement pendant 3 semaines. Les bombes « fuger » à dégoupiller au milieu de la pièce ne sont pas conseillées car inefficaces, le nuage insecticide n’atteint pas la totalité des recoins.

 
Pour la majorité des infestations 

Le site devra être traité par un professionnel. Il devra intervenir 2 fois au minimum à environ 2 semaines d’intervalle. Le second passage tuera les quelques immatures sortis des œufs résistants à l’insecticide ou les rares adultes qui n’ont pas été ciblés lors du premier traitement. Après avoir suivi les recommandations épidémiologiques et mécaniques, le professionnel utilisera éventuellement un « insecticide choc » sur les points fortement infestés et obligatoirement un « insecticide rémanent » sur tous les recoins décrits précédemment: matelas, boiseries, fissures, tapisseries décollées... le traitement des murs et sols n’est pas conseillé dans des situations classiques.

 

Pour les infestations massives 

La mise en place d’une « cellule de crise » s’avère nécessaire. Cette cellule sera composée du propriétaire principal ou du syndic, du professionnel, des habitants du lieu, voire des services d’hygiène et de santé du secteur. Dans la réalité, la mise en place d’une cellule de crise s’avère trop rare ou extrêmement laborieuse car peu de structures privées ou publiques se rendent compte de la problématique. L’action de lutte doit être réfléchie, adaptée de façon spécifique au lieu et coordonnée entre les différents acteurs. 

 

Haut de page